151 Bond Street
P.O. Box 323
Vankleek Hill, ON K0B 1R0
Phone: (613) 678-2002 or (866) 678-2001
Fax: (613) 678-2045

Le Deuil

Chaque personne endeuillée surmonte sa douleur à sa façon et à son rythme. Nous ne pouvons pas éviter le chagrin qui nous envahit lors de la perte d’un être cher. C’est un voyage incontournable, mais que nous ne sommes pas obligés de faire seuls. Ce qui importe le plus, c'est de ne pas nous couper du monde, car c'est dans l'échange et l'entraide que nous pouvons arriver à bon port. Permettez aux autres de vous prêter leur force et leur courage en attendant que les vôtres vous reviennent.

Il y a différentes formes de soutien. Trouvez celle qui vous convient le mieux et qui vous guidera dans votre démarche. Voici quelques ressources qui peuvent vous être utiles :

Groupes de soutien et sites Web

La Traversée – Offre aide et soutien aux personnes endeuillées. Personne-ressource : Sœur Marie-Andrée, 1-613-236-7733

www.lagentiane.org
Très bon site d'aide aux personnes endeuillées

www.fcfq.qc.ca/4_1_1.htm
La revue Profil de la Fédération des coopératives funéraires du Québec est bien faite et disponible en ligne.

www.cmha.ca
Site de l'Association canadienne pour la santé mentale

www.chu-rouen.fr
Il s'agit d'une liste de ressources compilée en France, mais nombre des sites proposés sont universels.


Voici aussi une liste de sites anglais:

www.bfocornwall.ca

Bereaved Families

www.genesis-resources.com

Genesis Resources

www.pbso.ca
Perinatal Bereavement Services of Ontario

Vivre son deuil exige du temps, de l’énergie et des efforts. Faites preuve de patience envers vous-même et accordez-vous tout le temps qu’il faut. Le deuil est une transition. Il marque non seulement la fin de ce qu'était votre vie, mais le début d'une vie nouvelle.

 

Le deuil... C'est tendre la main vers une personne qui a toujours été présente, mais découvrir qu'elle est partie lorsque vous en avez besoin le plus, une dernière fois.

La mort d'un être cher est l'événement le plus douloureux de la vie. Les réactions des gens à la mort demeurent un des sujets les moins bien compris et les plus tabous aux fins de discussion. Souvent, les personnes endeuillées se retrouvent tout à fait seules pour composer avec leur douleur, leur ennui et leur isolement.

Le deuil est une émotion naturelle qui suit la mort. Cela fait mal. La tristesse, la renonciation, la culpabilité, l'inconfort physique et l'insomnie sont tous des symptàmes du deuil. Cela est semblable à une plaie ouverte qui doit guérir. Parfois, on dirait que cette guérison ne se produira jamais. Quoique la spontanéité de la vie revienne dans une certaine mesure, elle ne semble jamais retrouver sa façon d'être. Elle demeure incomplète. Nous savons, cependant, que ces sentiments d'incomplétude peuvent disparaître.

La guérison est un processus qui nous permet de ressentir, de vivre et d'accepter la douleur. En d'autres mots, nous nous accordons la permission de guérir. Le fait d'accepter ces sentiments est le début de ce processus.

Le processus de guérison peut prendre beaucoup moins de temps qu'on nous a laissé entendre. Il y a deux parties manquantes: d'une part, un milieu sécuritaire, empreint d'amour, dirigé par une personne professionnelle où l'on peut exprimer nos sentiments; d'autre part, savoir quoi et comment les communiquer.